Que faisons-nous ? / Portrait du parent-visiteur

Portrait du parent-visiteur

Le service de la Fondation de la Visite est assuré par des aidants naturels rémunérés, appelés mère-visiteuse et père-visiteur.

Le parent-visiteur est une mère ou un père de famille qui vit dans le même quartier que les familles qu’il visite. Intervenant non-professionnel, il met son expérience de vie au service des parents qui éprouvent des difficultés ou ressentent des inquiétudes face au défi que représente quotidiennement le fait de devenir ou d’être parent.

Un parent-visiteur est une mère ou un père de famille qui :
  • Désire partager son expérience de vie
  • Développe une approche entre pairs, de parent à parent
  • Habite le même quartier que les familles visitées
  • Est originaire d’ici ou d’ailleurs
  • Parle plusieurs langues : français, anglais, créole, arabe, espagnol, italien, …
  • Adopte une démarche souple et respectueuse des rythmes, valeurs et cultures des familles
  • Respecte l’intimité des familles et se conforme à la charte de confidentialité de l’organisme
  • Pratique une approche non professionnelle, c’est-à-dire plus personnelle et adaptée aux besoins de la famille suivie
  • reçoit des formations adaptées aux besoins des familles

La Fondation de la Visite propose un service de mère-visiteuse dans tous les quartiers desservis, auquel s’ajoute celui de père-visiteur dans plusieurs d’entre eux.

Une famille peut recevoir simultanément les services d’une mère-visiteuse et d’un père-visiteur si disponibles.

Ces aidants naturels, la mère-visiteuse et le père-visiteur, sont rémunérés pour leur travail par la Fondation de la Visite. Cette rémunération reconnaît un travail enrichissant et aussi exigeant qui demande de grandes qualités humaines, des compétences parentales, une grande disponibilité et notamment une disponibilité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour les urgences. Il ou elle reçoit une formation de base et des formations complémentaires au sein de la Fondation de la Visite, formations conçues pour répondre adéquatement aux besoins des familles. Le parent-visiteur est soutenu dans son travail par une coordonnatrice à l’intervention.

Actuellement, 20 mères-visiteuses et 2 pères-visiteurs soutiennent plus de 400 familles annuellement.

Témoignages

Les qualités que l’on retrouve habituellement chez le parent-visiteur sont: un grand sens de l’écoute, une attitude de non-jugement, une grande capacité d’adaptation, de l’altruisme et de la générosité.

Pour Ghassan, père-visiteur à Montréal-Nord : « Je voulais que mon travail reflète la valeur qui compte le plus pour moi : la famille ».

Jennifer, mère-visiteuse dans les secteurs de Notre-Dame-de-Grâce et René-Cassin : « Pour être une bonne mère-visiteuse, il faut avoir le sens de l’humour, le sens de l’observation, la patience et l’ouverture d’esprit ».

Comme les familles qu’il visite, le parent-visiteur parle français, anglais, créole, italien, espagnol, arabe, mandarin, dioula et bien d’autres langues ou dialectes selon ses origines.

Entrevue avec une mère-visiteuse

Entrevue avec un père-visiteur

Sylvie Lavoie

Ghassan Assio

Portrait par.-vis._Sylvie2Ghassan3
47 ans, mère de deux enfants, mère-visiteuse depuis 2002.

58 ans, père de trois enfants, père visiteur depuis 2005. accompagné d'une famille visitée
1) Sylvie, peux-tu nous parler de ton parcours ? 1) Ghassan, peux-tu nous parler de ton parcours ?
J’ai reçu les services d’une mère-visiteuse en 1993 suite à un problème de santé après la naissance de mon deuxième enfant.

Je travaille comme mère-visiteuse à la Fondation de la Visite depuis 2002.

Je suis syrien d’origine, j’ai vécu dès l’âge de 7 ans au Liban et j’ai également passé 5 années en France où j’ai été étudiant avant d’immigrer au Québec il y a 26 ans. J’ai commencé à travailler dans le communautaire il y a une vingtaine d’années. Au début des années 1990, j’étais par exemple agent de projet pour Entre-Parents à Montréal-Nord.
2) Comment es-tu devenue mère-visiteuse ? 2) Comment es-tu devenu père-visiteur ?
J’étais mère au foyer depuis quelques années, mère monoparentale après le décès de mon mari, quand j’ai vu dans le Messager de Lachine, une offre d’emploi pour le poste de mère-visiteuse.

J’avais le goût d’aider les autres et de redonner à la communauté ce que j’avais reçu de ma mère-visiteuse. J’ai postulé sans hésiter et ce d’autant plus que mes enfants m’encourageaient.
Depuis de nombreuses années déjà je travaillais dans le milieu communautaire.

En 2005, je suis tombé sur une annonce dans le journal local, il s’agissait d’une offre d’emploi de père-visiteur pour la Fondation de la Visite. J’ai répondu rapidement à l’annonce car je souhaitais m’impliquer auprès des pères.

J’avais envie de partager mon expérience de père avec les autres papas, je considère que la présence du père est essentielle dans le développement d’un enfant surtout en bas âge.

J’ajouterais que pour moi, la famille est une valeur importante, c’est le noyau de la communauté et de la société. Des familles en santé, c’est la base d’une société qui fonctionne bien. Travailler comme père-visiteur à la Fondation de la Visite c’est agir pour une société en santé.
3) Comment décrirais-tu ton rôle auprès des familles, des parents ? 3) Comment décrirais-tu ton rôle auprès des familles, des parents ?
En tant que mère-visiteuse, je me décrirais comme une bonne voisine, une amie, une personne qui est là pour soutenir les parents dans l’apprentissage de leur nouveau rôle. Je suis là pour les encourager, les supporter.

Les parents peuvent se confier à moi sans crainte d’être jugés. Je leur apporte également du répit, je les aide à sortir de leur isolement, à rencontrer d’autres familles, à échanger entre elles et à se jumeler si elles en ont le goût.
Les jeunes papas me voient souvent comme un deuxième père. En observant la façon avec laquelle j’interagis avec les enfants, ils ont un « exemple » sur lequel ils peuvent s’appuyer, ça les rassure.

Pour les papas un peu plus âgés, je suis habituellement considéré comme un membre de la famille, un ami sur qui ils peuvent compter.

Pour moi l’objectif est d’amener le père à réaliser qu’au-delà du rôle de pourvoyeur de la famille, sa présence est essentielle dans le développement de son enfant. Les papas en passant du temps et en ayant du plaisir avec leurs enfants dans le jeu notamment, développent un attachement.

Pour que cela fonctionne, il s’agit surtout d’une question de confiance. Cette confiance se construit en échangeant, en partageant. Je ne suis ni dans le jugement, ni dans le conseil, je mets simplement mon expérience de vie au service des familles. Les papas développent leurs aptitudes au travers des activités que l’on réalise.
4) Qu’est-ce qui te motive dans ton travail ? 4) Qu’est-ce qui te motive dans ton travail ?
Le rôle de parent me tient vraiment à cœur, c’est tellement important pour moi de voir des familles s’épanouir, passer du temps de qualité et de voir les enfants grandir en santé.

J’ai souvent l’impression de ne pas faire « grand-chose », c’est seulement quand je reçois les témoignages des familles et leur reconnaissance que je réalise que mon travail est important pour elles.

Le bien que je leur apporte et la confiance que je reçois sont les sources de ma motivation quotidienne.
Je souhaite que la société prenne conscience du rôle essentiel du père dans le développement de l’enfant. Au-delà de ça, ce qui me motive chaque jour, c’est de voir des papas épanouis, heureux avec leurs enfants, le lien d’attachement qui se développe entre le papa et l’enfant.

Je reçois beaucoup de témoignages de parents pendant l’offre de service ou après. Un témoignage en particulier m’a beaucoup marqué.

En effet, il y a quelques années j’ai accompagné un jeune papa de jumelles. Après quelques mois, il m’a confié qu’avant de recevoir les services De la Visite son rêve c’était d’avoir un char de course et que le fait d’avoir été valorisé dans son rôle de père lui avait permis de prendre conscience de sa place dans la famille et que pour rien au monde il n’échangerait aujourd’hui sa relation avec son enfant. C’est ce genre de témoignage qui donne du sens à mon travail.